C’est quoi le PaaS ?


C’est quoi le PaaS ?

Le secteur professionnel se dématérialise de plus en plus. Cette virtualisation répond aux exigences liées à la disponibilité et à l’optimisation du trafic des données dans les entreprises. Parmi les solutions possibles, le PAAS (plateforme à la demande) permet d’externaliser les outils et moyens électroniques d’une entreprise. Voici un tour d’horizon sur ce modèle de service cloud.

Le PAAS en détails

Quand on dit d’un service qu’il est dans le cloud, cela veut dire que les moyens de production pour fournir ce service sont gérés et hébergés chez le fournisseur cloud. Dans ce cas le client c'est-à-dire celui qui va utiliser les ressources contenues dans le cloud ne possède pas les moyens de production du service. Ce dernier accède à ces services informatiques à la demande via un réseau étendu comme internet.

Le fournisseur cloud met alors à disposition un ensemble de ressources informatique quand le client en a besoin. On peut citer entre autres, la puissance de calcul, des serveurs, des compteurs, des applications prêtes à l’emploi, des équipements réseau, du stockage. Le cloud est donc avant tout, un modèle économique avec trois modèles traditionnels. On distingue alors le IAAS (infrastructure as a Service), le PaaS (Platform as a Service) et SaaS (Software as a Service).

Le PAAS peut donc se définir comme un service d’externalisation et de stockage de middlewares dans des infrastructures physiques appartenant à un tiers. Il gère des couches d’infrastructures techniques ainsi qu’un ensemble d’outils intégrés. Ceux-ci permettent de développer des programmes tels que des gestionnaires de fichiers, des compilateurs et des éditeurs de codes. Il propose aussi des instances de middlewares comme un serveur web, un serveur d’application ou système de gestion de base de données. Ce modèle permet donc au client de se concentrer sur le développement des applications. Les développeurs sont donc la population cible du PAAS.

Les avantages du PAAS

Avant toutes choses, il faut souligner que la plateforme à la demande n’est pas destinée à remplacer l’ensemble de la dynamique entrepreneuriale. Elle constitue plutôt un atout dans la gestion et la logistique des e-ressources de la société (client) comme le stockage des logiciels le Java development. En effet, en sous-traitant ces services, le client est libéré des obligatoires itinérants :

  • à la mise en place d’infrastructure nécessaire au fonctionnement des serveurs, runtimes et middleware,
  • à l’emploi de la main-d’œuvre qualifiée pour la gestion et la maintenance de l’installation,
  • à la sécurité et à l’accès des différents utilisateurs du matériel et de la plateforme,
  • au frais de mise à jour et d’actualisation des logiciels.

Il suffira donc pour l’utilisateur de se connecter sur le terminal du PAAS pour se servir des différentes dispositions via un navigateur internet. Si le client est un développeur, le PAAS lui permet d’effectuer plus vite et plus facilement des modifications et des tests de programmations. La fluidité dans l’émission et la réception des données externalisées favorise également le multiusage lors de codage ou d’élaboration de projet.

Les informations sont toujours centralisées et régulièrement mises à jour. La simplicité de prise en main qu’elle offre accompagne les start-up dans développement des programmes web et mobiles. L’outil de platform as a service sous-tend l’élaboration, l’exécution et la sécurisation des micros services et des logiciels d’application. Il intervient également dans le déploiement des langages de programmation telle qu’Internet des objets (IoT). Autres avantages notables, il sert de base d’analyse et de comparaison dans la mise sur pied d’une stratégie commerciale pertinente. Ainsi, grâce à la puissance de ces algorithmes vous ne vous souciez pas de l’aspect logistique et pratique des moyens employés.

Les inconvénients du PAAS

Le premier inconvénient de l’utilisation du PAAS est que le client devient dépendant du service, mais aussi du fournisseur qu’il a choisi. De plus, compte tenu de la vulnérabilité des informations à protéger, changer de fournisseur peut être problématique. Il arrive aussi que la qualité de la prestation soit compromise à cause des changements et pannes liés aux serveurs.

Par ailleurs, l’accès et le fonctionnement du processus dépendent fortement du langage de codage utilisé. Ainsi, lorsque, pour une raison ou pour une autre le fournisseur décide d’en changer, le client est obligé de le faire également. Toutefois, l’opération peut être très onéreuse ce qui constitue un désagrément non négligeable pour l’entreprise.

Le coût d'un PAAS

Généralement, les utilisateurs de cette plateforme y accèdent à partir d'un navigateur. Ainsi, les fournisseurs de cet accès ont la possibilité de facturer leurs clientèles en fonction de l'usage qui est fait. Les clients quant à eux, peuvent se connecter à cette plateforme et choisir les options dont ils ont besoin pour leurs projets. Pour un nouvel utilisateur ou un autre plus expérimenté, les options sont intégrées de sorte à leur permettre d'utiliser au mieux le PAAS afin d'atteindre qu'ils se sont fixées.

Les fournisseurs d'accès à la plateforme proposent parfois des tarifs mensuels pour alléger le coût. Cependant, il est possible de discuter du prix avec le fournisseur en tenant compte des besoins du client, les conditions de travail et la qualité du support.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *